Notre pisciculture

En action depuis 1963 !

1954 : Sur l’initiative de M. Louis BLANC, président de la Fédération Départementale de Pêche, les Sociétés de Pêche et de Pisciculture du Lac d’Annecy sollicitent l’aide de la Ville pour la construction d’un établissement  piscicole, pour permettre de réaliser chaque année l’incubation de deux millions d’œufs et le grossissement en bassins circulaires de 500 000 truitelles jusqu’au stade d’estivale grâce à une alimentation exclusive au plancton du Lac, plancton recueilli sur les filtres de la pisciculture et venant de la station de pompage des eaux d’Annecy.

17 janvier 1956 : Avis favorable du service des Eaux et Forêts à la demande de prêt faite par la ville d’Annecy pour construire un immeuble à La Puya, à destination de pisciculture en remplacement du laboratoire d’incubation que possèdent les deux sociétés de pêche. L’aménagement intérieur est estimé à deux millions de francs, à la charge des deux sociétés. Il existe une possibilité de subvention par le Conseil Supérieur de la Pêche.

1961 : Dans une lettre, le Conseil municipal d’Annecy se félicite du projet de construction de la pisciculture : Cette importante participation de notre Ville à la réalisation d’un projet à l’étude depuis plus de six années, outre qu’elle permettra à notre lac et à nos rivières un alevinage intensif et de choix en espèces nobles, truites et ombles chevaliers, grâce à des méthodes modernes dans un établissement unique en France, me semble devoir être considéré en partie comme un investissement touristique de premier ordre, la pêche connaissant une extension sans cesse croissante.

Une convention est signée le 6 avril 1961.

Les travaux débutent le 1er juillet 1961 et prennent fin en 1963.

Le 28 juin 1963: inauguration officielle sous la présidence de Maître BOSSON, député Maire de la Ville d’Annecy et de M. l’Ingénieur Principal CHAPPY, Secrétaire Général du C.S.P.

Mai 1966 : En hommage à son regretté fondateur, la pisciculture de la Puya prend le nom de Louis BLANC.

Juillet 2012 : remplacement et doublage des pompes 

 

Situation et organisation générale

La pisciculture est située au bord du Lac à la sortie d’Annecy direction Sevrier, après le virage de La Puya et la station de pompage des eaux (+45° 53′ 10.42″ N, +6° 8′ 33.41″ E).

Le bâtiment compte trois étages avec la pisciculture au rez-de-chaussée, et les bureaux des 2 AAPPMA Lac et Rivières respectivement au 1er et 2eme étage.

Le bâtiment abrite l’écloserie et la fosse à plancton. Les bassins circulaires destinés à l’élevage des poissons géniteurs sont situés à l’extérieur.

 



Les équipements :

L’alimentation en eau est assurée par deux pompes situées à l’Usine des Eaux d’Annecy. Elles pompent l’eau du Lac via deux forages situés à différentes profondeurs (-12 m et – 40 m). La température de l’eau peut donc être modulée en pompant plus ou moins d’eau profonde ou de surface.

Les deux pompes fonctionnent en alternance.

 

La pisciculture possède aussi sa propre pompe et un groupe électrogène an cas de défaillance des pompes de la station de pompage précitée.

L’écloserie est constituée de 43 bassins rectangulaires :

 

A l’extérieur se situent 20 bassins circulaires:

 

2 fosses à plancton : un atout pour le démarrage du nourrissage de l’alevin

L’eau brute provient toujours de la station de pompage. Elle arrive dans des filtres à mailles très fines permettant de récupérer le zooplancton. Ce plancton est la nourriture naturelle des alevins, c’est un avantage très favorable au démarrage du nourrissage aux farines alimentaires des alevins.

 

Les possibilités d’élevage.

Les bassins sont tous placés en dérivation, c’est-à-dire que chaque bassin a une arrivée d’eau indépendante et une surverse, qui débouche dans un canal de fuite qui traverse toute la pisciculture et se jette dans le lac.

Les bassins rectangulaires servent à la stabulation des œufs de Truite et d’Omble récoltés. Les pontes débutent fin novembre et finissent en janvier (dépend de la température de l’eau). Les œufs  sont placés dans des claies pouvant en contenir jusqu’à 10 000.

 

 

 

œufs d’Omble chevalier :

éclosion :

Lorsque les alevins commencent à nager et sont capables d’attraper le plancton , ils sont transférés directement dans les bassins rectangulaires puis  le nourrissage peut commencer.

 

Les alevins grandissent jusqu’à leur déversement dans le Lac lors des alevinages du début de l’été.

Les bassins circulaires extérieurs, de deux mètres de diamètre, servent à la conservation de géniteurs de Truite et d’Omble chevalier.

 

 

 

 

Mentions légales   -   AAPPMA Annecy Lac Pêche © 2017